Commit 395209f9 authored by Alexandre Morlet's avatar Alexandre Morlet
Browse files

Relecture 'syntaxe LaTeX'

parent 83fce632
......@@ -22,7 +22,7 @@ Code :
* [ ] La compilation
2. LaTeX : Guide de survie
* [/] Structure d’un fichier source : les bases
* [V] Quelques notions sur la syntaxe LaTeX
* [/] Quelques notions sur la syntaxe LaTeX
* [V] Construire son préambule
* [V] L’environnement document et sa structure
* [...] Formater le texte
......
......@@ -275,12 +275,12 @@ L'autre chose que l'on observe sur cet exemple est la structure globale d'un doc
\\ \starttouille macrocommandes = macros/commandes ou commandes à l'échelle du document ? (dans le second cas, je coinche, y en n'a pas que là) \closetouille
\section{Quelques notions sur la syntaxe~\LaTeX}
\section{Quelques notions sur la syntaxe \LaTeX{}}
La première chose à voir avant de poursuivre est d'apprendre à reconnaître les éléments de syntaxe~\LaTeX, en effet comme les langages de programmation~\LaTeX~possède des caractères et instructions réservées, et une façon particulière d'utiliser des fonctions et autres instructions.
La première chose à voir avant de poursuivre est d'apprendre à reconnaître les éléments de syntaxe \LaTeX{}. En effet, tout comme les langages de programmation usuels, \LaTeX{} possède des caractères et instructions réservés, et une façon particulière d'utiliser ces éléments.
\subsection{Les caractères réservés}
Le tableau \ref{tab:caracres} présente les caractères réservés\footnote{C'est à dire qu'ils sont interprétés par le compilateur et sont donc inutilisables tels quels dans du texte} en~\LaTeX~ainsi que la façon dont il faudra les écrire si vous voulez tout de même les utiliser dans du texte
Le tableau~\ref{tab:caracres} présente les caractères réservés\footnote{C'est à dire qu'ils sont interprétés par le compilateur et sont donc inutilisables tels quels dans du texte.} en \LaTeX{} ainsi que la façon dont il faut les écrire pour les afficher dans du texte.
\medbreak
\begin{center}
......@@ -288,41 +288,40 @@ Le tableau \ref{tab:caracres} présente les caractères réservés\footnote{C'es
\begin{threeparttable}
\begin{tabular}{|c|c|c|}
\hline
Caractère réservé & Utilité en~\LaTeX~ & Comment l'utiliser dans du texte\\
Caractère réservé & Utilité en \LaTeX{} & Comment l'utiliser dans du texte\\
\hline
\textbackslash & Introduit toutes les commandes\tnote{a}~~\LaTeX~ & \textbackslash textbackslash \\
\textbackslash & Introduit toutes les commandes\tnote{a}~~\LaTeX{} & \verb|\textbackslash| \\
\hline
\{ ~et~ \} & Délimitent les blocs & \textbackslash\{ ~et~ \textbackslash\} \\
\{ et \} & Délimitent les blocs & \verb|\{| et \verb|\}| \\
\hline
\% & Permet de commenter une ligne\tnote{b} & \textbackslash\% \\
\% & Permet de commenter une ligne\tnote{b} & \verb|\%| \\
\hline
\# & Fait appel aux paramètres dans les macros\tnote{c} & \textbackslash\# \\
\# & Fait appel aux paramètres dans les macros\tnote{c} & \verb|\#| \\
\hline
\$ & Ouvre et ferme le mode mathématiques & \textbackslash\$ \\
\$ & Ouvre et ferme le mode mathématiques & \verb|\$| \\
\hline
\textasciicircum & Introduit un exposant en mode mathématique & \textbackslash textasciicircum \\
\textasciicircum & Introduit un exposant en mode mathématique & \verb|\textasciicircum| \\
\hline
\_ & Introduit un indice en mode mathématique & \textbackslash\_ \\
\_ & Introduit un indice en mode mathématique & \verb|\_| \\
\hline
\textasciitilde & Espace fine insécable & \textbackslash textasciitilde \\
\textasciitilde & Espace fine insécable & \verb|\textasciitilde| \\
\hline
\& & Délimite les colonnes dans un tableau & \textbackslash\& \\
\& & Délimite les colonnes dans un tableau & \verb|\&| \\
\hline
\end{tabular}
\caption{Caractères réservés}
\label{tab:caracres}
\begin{tablenotes}
%\small
\item[a] Aussi parfois appelées \emph{balises}
\item[b] Dans un langage de programmation un commentaire n'est pas lue par le compilateur et ne sert donc qu'au comfort du programmeur, afin de mieux organiser son document
\item[c] Une macro-commande est une fonction~\LaTeX~écrite par l'utilisateur afin de simplifier une tache répétée de nombreuses fois (cf sec. \ref{sec:macro})
\item[a] Aussi parfois appelées \emph{balises}. \starttouille Et macros ? Tout ça n'est pas équivalent ?\closetouille
\item[b] Dans un langage de programmation, un commentaire n'est pas lu par le compilateur et ne sert donc qu'au confort du programmeur, afin de mieux organiser son document.
\item[c] Une macro-commande est une fonction \LaTeX{} écrite par l'utilisateur afin de simplifier une tâche répétée de nombreuses fois (cf sec. \ref{sec:macro}).
\end{tablenotes}
\end{threeparttable}
\end{center}
\medbreak
Nous reviendrons à l'utilité de tous ces caractères, pour l'instant il est juste nécessaire de retenir qu'ils ont une signification particulière pour le compilateur et qu'on ne peut donc pas les utiliser dans du texte.\\
Tous les autres caractères des langues occidentales s'utilisent sans problème particuliers\footnote{Enfin sous condition d'avoir bien configuré l'encodage (cf sec. \ref{sec:preambule})}.
Nous reviendrons à l'utilité de tous ces caractères ; pour l'instant, il est juste nécessaire de retenir qu'ils ont une signification particulière pour le compilateur et qu'on ne peut donc pas les utiliser dans du texte.\\
Tous les autres caractères des langues occidentales s'utilisent sans problème particulier\footnote{Enfin sous condition d'avoir bien configuré l'encodage (cf. section~\ref{sec:preambule}).}.
Voici enfin un petit exemple qui résume l'utilisation des caractères réservés :
......@@ -341,11 +340,11 @@ Voici enfin un petit exemple qui résume l'utilisation des caractères réservé
\subsection{Les commandes et instructions~\LaTeX~}
\subsubsection{Les commandes et leurs options}
Les commandes \LaTeX{} sont des petites fonctions qui sont interprétées par le compilateur et ont des effets divers. Elles sont une composante indispensble de \LaTeX{} dans la mesure où toute la mise en forme du texte passe par elles. Comme précisé précédemment, les commandes sont toujours introduites par une barre oblique inverse \verb|\|. Leur forme générale est la suivante :
Les commandes \LaTeX{} sont des petites fonctions qui sont interprétées par le compilateur et ont des effets divers. Elles sont une composante indispensable de \LaTeX{} dans la mesure où toute la mise en forme du texte passe par elles. Comme précisé précédemment, les commandes sont toujours introduites par une contre-oblique \verb|\|. Leur forme générale est la suivante :
{\centering\verb|\<nomdecommande>[<options>]{<argument_1>}{<argument_2>}...{<argument_n>}|\par}
Le nombre d'arguments et la présence d'options ou non dépend de la commande. Notons par ailleurs qu'il existe des commandes spéciales qui ne respectent pas ce schéma. Quoi qu'il en soit, les arguments doivent toujours être placés entre accolades \texttt{\{~\}} et les options entre crochets \texttt{[ ]}. Lorsque l'on veut passer plusieurs options à une commande, on utilise une seule paire de crochets dans laquelle les différentes options sont séparées par des virgules.
Le nombre d'arguments et la présence d'options ou non dépend de la commande. Notons par ailleurs qu'il existe des commandes spéciales qui ne respectent pas ce schéma. Quoi qu'il en soit, les arguments doivent toujours être placés entre accolades \verb|{ }| et les options entre crochets \verb|[ ]|. Lorsque l'on veut passer plusieurs options à une commande, on utilise une seule paire de crochets dans laquelle les différentes options sont séparées par des virgules.
Voici quelques exemples :\\
\verb=\LaTeX= est une commande sans options ni argument.\\
......@@ -353,8 +352,8 @@ Voici quelques exemples :\\
\verb=\DeclareMathOperator{\Tr}{Tr}= est une commande avec deux arguments.\\% (on définit ici une commande pour la trace).\\
\verb+\usepackage[colorlinks=true,linkcolor=black,urlcolor=cyan]{hyperref}+ est une commande avec un argument et trois options.
Ces exemples ne sont pas exhaustifs, mais couvrent la majorité des cas que vous pourriez rencontrer. En cas de doute, se référer au manuel idoine.\\
Les commandes sont beaucoup trop variées pour pouvoir êtres listées ici, elles peuvent s'appliquer sur tout le texte ou juste à leurs arguments, avoir un effet localisé ou modifier l'intégralité du document, travailler seule ou servir à d'autres commandes, ce que nous allons voir maintenant...
Ces exemples ne sont pas exhaustifs, mais couvrent la majorité des cas que vous pourriez rencontrer. En cas de doute pour une commande, de la documentation (telle que <cite \href{doc non-officielle}{http://ftp.acc.umu.se/mirror/CTAN/info/latex2e-help-texinfo/latex2e.pdf}> ou de l'extension concernée) et des forums d'aides (<cite \href{tex.stackexchange.org}{http://tex.stackexchange.com/}>) existent.\\
Les commandes sont beaucoup trop variées pour pouvoir êtres listées ici, elles peuvent s'appliquer sur tout le texte ou juste à leurs arguments, avoir un effet localisé ou modifier l'intégralité du document, travailler seules ou servir à d'autres commandes, ce que nous allons voir maintenant.
\subsubsection{Les notions de groupe et de portée}
Comme précisé dans le tableau \ref{tab:caracres}, les accolades sont pour \LaTeX{} des caractères spéciaux. On les utilise en fait pour former des \emph{groupes}, qui consistent tout simplement en des blocs de texte. L'intérêt majeur de ces groupes est qu'ils offrent des bornes pour l'application des commandes. En particulier, le fait que les arguments d'une commande doivent être encadrés par des accolades n'est pas dû au hasard : c'est une syntaxe nécessaire pour expliciter à quel bloc de texte la commande doit s'appliquer.
......@@ -380,7 +379,7 @@ Notons qu'une commande peut prendre un paramètre en argument et être ensuite
\subsubsection{Les environnements}
En plus des commandes usuelles, il existe des commandes un peu particulières dont le champ d'application est parfaitement borné : les \emph{environnements}. Ceux-ci sont délimités par les commandes \verb|\begin{<nom_env>}| et \verb|\end{<nom_env>}|, et affectent tout le texte compris entre ces deux commandes. Les environnements sont variés, et ont pour principal intérêt de permettre la mise en page automatique d'élements complexes comme les tableaux, les listes, etc., en définissant parfois ses propres règles\footnote{Rappelons aussi que le corps d'un document \LaTeX{} est un environnement particulier nommé \texttt{document}.}. Ces environnements spéciaux seront traités dans des chapitres ultérieurs. Voici un exemple simple d'utilisation d'un environnement :
En plus des commandes usuelles, il existe des commandes un peu particulières dont le champ d'application est parfaitement borné : les \emph{environnements}. Ceux-ci sont délimités par les commandes \verb|\begin{<nom_env>}| et \verb|\end{<nom_env>}|, et affectent tout le texte compris entre ces deux commandes. Les environnements sont variés, et ont pour principal intérêt de permettre la mise en page automatique d'éléments complexes comme les tableaux, les listes, etc., en définissant parfois leurs propres règles\footnote{Rappelons aussi que le corps d'un document \LaTeX{} est un environnement particulier nommé \texttt{document}.}. Ces environnements spéciaux seront traités dans des chapitres ultérieurs. Voici un exemple simple d'utilisation d'un environnement :
\begin{LTXexample}
Texte normal
......@@ -392,7 +391,7 @@ Texte normal
Certains environnements peuvent requérir des arguments et des options. Dans un tel cas, la syntaxe est la suivante :
{\centering\verb|\begin{<nom_env>}[<options>]{<arg_1>}...{<arg_n>} ... \end{<nom_env>}|\par}
{\centering\verb|\begin{<nom_env>}[<options>]{<arg_1>}...{<arg_n>}|\\ \ldots \\ \verb|\end{<nom_env>}|\par}
Notons enfin qu'en règle générale, les limites d'un environnement définissent également un groupe ; on peut donc utiliser des commandes à portée infinie au sein d'un environnement sans que tout le document en soit affecté. Par ailleurs, certaines commandes peuvent se présenter sous différentes formes parmi les trois précédemment évoquées. Le choix de la méthode à utiliser est généralement laissé à la discrétion de l'auteur, mais retenons néanmoins qu'il est plus propre de recourir à une commande à argument ou à une commande à portée infinie au sein d'un groupe pour modifier de petites portions de texte, et de préférer les environnements pour modifier des paragraphes entiers. Des précisions à ce sujet seront aussi apportées plus loin.
......
Markdown is supported
0% or .
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment