Commit 8958a7a6 authored by Alexandre Morlet's avatar Alexandre Morlet

Relecture jusqu'à 10.2 hyperref

parent f760bc43
......@@ -131,6 +131,8 @@
% header : préambule
% package : extension
% backslash : contre-oblique
% label : étiquette
% key : clé
%****INSTRUCTIONS POUR SHOWEXPL*********
......@@ -1155,8 +1157,8 @@ Vous trouverez dans sa documentation toutes les commandes nécessaires à la per
\subsection{Les fonctionnalités natives}
\LaTeX{} est capable de générer des listes basiques sans extensions, leur syntaxe est très simple : on se place dans l'environnement associé au type de liste (numéroté ou non) que l'on veut et on place la commande \verb=\item= avant chaque objet.\\
Voici un exemple de liste non numérotée, elle se génère avec l'environnement \verb=itemize= :
\LaTeX{} est capable de générer des listes basiques sans extensions, leur syntaxe étant très simple : on se place dans l'environnement associé au type de liste (numéroté ou non) que l'on veut et on place la commande \verb=\item= avant chaque objet.\\
Voici un exemple de liste non numérotée ; elle se génère avec l'environnement \verb=itemize= :
\begin{LTXexample}
\begin{itemize}
\item Mon premier truc
......@@ -1164,7 +1166,7 @@ Voici un exemple de liste non numérotée, elle se génère avec l'environnement
\item Mon troisième truc
\end{itemize}
\end{LTXexample}
Et voici le même exemple avec une liste numérotée, elles sont gérées par l'environnement \verb=enumerate= :
Et voici le même exemple avec une liste numérotée ; elles sont gérées par l'environnement \verb=enumerate= :
\begin{LTXexample}
\begin{enumerate}
\item Mon premier truc
......@@ -1175,11 +1177,11 @@ Et voici le même exemple avec une liste numérotée, elles sont gérées par l'
\subsection{Un peu de personnalisation avec enumitem}
Nous allons maintenant voir comment personnaliser un peu nos listes, vos aurez besoin pour celà de charger l'extension \verb=enumitem=.
L'extension \texttt{enumitem} permet la personnalisation des listes ; ci-dessous se trouvent quelques modifications possibles.
\subsubsection{Changer la puce d'itemize}
\subsubsection{Changer la puce de \texttt{itemize}}
Il suffit d'utiliser l'option \textit{label} et de lui donner la valeur que vous voulez pour la puce. Tous les caractères usuels sont autorisés (y compris les symboles mathématiques, à condition de les entourer de \$), voici un exemple :
Il suffit d'utiliser l'option \texttt{label} et de lui donner la valeur que vous voulez pour la puce. Tous les caractères usuels sont autorisés (y compris les symboles mathématiques, à condition de les entourer de \verb|$|). Voici un exemple :
\begin{LTXexample}
\begin{itemize}[label=$\Box$]
\item Mon premier truc
......@@ -1188,10 +1190,10 @@ Il suffit d'utiliser l'option \textit{label} et de lui donner la valeur que vous
\end{itemize}
\end{LTXexample}
\subsubsection{Changer la numérotation d'énumérate}
\subsubsection{Changer la numérotation de \texttt{enumerate}}
On peut sur le même principe utiliser l'option \textit{label} pour changer la numérotation, mais il va falloir se servir d'un compteur (si avez oublié ce qu'est un compteur allez vous rafraichir la mémoire à la section \ref{subsec:numcompteur}).\\
L'environnement \verb=enumerate= utilise un compteur appel\verb=*= dont la valeur s'incrémente à chaque appel de \verb=\item= et dont vous pouvez tout simplement afficher la valeur dans le \textit{label}, voici un exemple :
On peut, selon le même principe, utiliser l'option \texttt{label} pour changer la numérotation, mais il va falloir se servir d'un compteur (tels que décrits à la section \ref{subsec:numcompteur}).\\
L'environnement \verb=enumerate= utilise un compteur appelé \verb=*=, dont la valeur s'incrémente à chaque appel de \verb=\item= et dont vous pouvez tout simplement afficher la valeur dans le \texttt{label}. Voici un exemple :
\begin{LTXexample}
\begin{enumerate}[label=\Roman{*})]
\item Mon premier truc
......@@ -1203,8 +1205,9 @@ L'environnement \verb=enumerate= utilise un compteur appellé \verb=*= dont la v
\subsubsection{Modifier les marges}
En plus de \textit{label}, \verb=enumitem= prend encore quelques options permettant de modifier le décalage de la liste avec le texte :
En plus de \texttt{label}, \verb=enumitem= prend encore quelques options permettant de modifier le décalage de la liste avec le texte :
\medbreak
\begin{center}
\begin{tabular}{|c|c|}
\hline
Option & Utilité \\
......@@ -1215,9 +1218,10 @@ En plus de \textit{label}, \verb=enumitem= prend encore quelques options permett
\hline
\verb%parsep=<longueur>% & séparation de paragraphes à l'intérieur d'un objet \\
\hline
\verb%topsep<longueur>% & marge verticale entre le reste du texte et le premier objet de la liste \\
\verb%topsep=<longueur>% & marge verticale entre le reste du texte et le premier objet de la liste \\
\hline
\end{tabular}
\end{center}
\section{Labels et Références}
......@@ -1226,7 +1230,7 @@ En plus de \textit{label}, \verb=enumitem= prend encore quelques options permett
L'une des puissances de \LaTeX{} est de permettre d'appeler automatiquement les numéros ou lettres de tout ce qui peut être repéré de la sorte (sections, figures, tableaux, \ldots). Ainsi, nous nous trouvons actuellement dans la sous-sous-section~\ref{subsec:label}, sur la page~\pageref{subsec:label}, et l'annexe~\ref{sec:template} page~\pageref{sec:template} contient un modèle pour commencer à rédiger un article.
Les commandes \verb=\label=, \verb=\ref= et \verb=\pageref= sont très simples à utiliser. L'avantage est que si vous changez la disposition de votre document (insertion d'une nouvelle partie, ajout de sauts de pages, etc.), il vous suffit de compiler à nouveau pour que les références prennent les bonnes valeurs.\\
\emph{Comme pour certaines autres fonctionnalités, nous vous rappelons qu'il est nécessaire de compiler deux fois afin que les références s'affichent correctement. Une seule compilation mène à l'affichage de deux points d'interrogation ou de la précédente valeur en lieu de la bonne référence. Pour plus de détails référez-vous au \ref{subsec:erreurs}}
\emph{\emph{Nota Bene} : il est nécessaire de compiler deux fois afin que les références s'affichent correctement. Une seule compilation mène à l'affichage de deux points d'interrogation ou de la précédente valeur en lieu de la bonne référence. Pour plus de détails référez-vous au \ref{subsec:erreurs}.}
Voici comment ces commandes viennent d'être utilisées :
\begin{lstlisting}
......@@ -1237,11 +1241,11 @@ sur la page~\pageref{subsec:label}.
\end{lstlisting}
% Souvenir de la rédaction : on notera que LTXexample désactive les compteurs et est globlament exigent
L'argument de \verb=\label= est le nom de l'étiquette : il peut être n'importe quelle combinaison de chiffres, de lettres et de signes de ponctuation (avec sensibilité à la casse). Pour mieux s'y repérer, il est d'usage de nommer l'étiquette sous la forme \texttt{nature:nom}. Ainsi, on utilisera les préfixes \texttt{sec}, \texttt{fig} ou \texttt{tab} pour différencier une section, une figure ou un tableau. C'est cette étiquette qu'on utilise en argument de \verb=\ref= et \verb=\pageref=.
L'argument de \verb=\label= est le nom de l'étiquette : il peut être n'importe quelle combinaison de chiffres, de lettres et de signes de ponctuation (avec sensibilité à la casse). Pour mieux s'y repérer, il est d'usage de nommer l'étiquette sous la forme \texttt{nature:nom}. Ainsi, on utilisera les préfixes \texttt{sec}, \texttt{fig} ou \texttt{tab} pour différencier une section, une figure ou un tableau. C'est cette étiquette que l'on utilise en argument de \verb=\ref= et \verb=\pageref=.
Pour éviter que le numéro de la référence et le texte le précédant ne soient séparés, il ne faut pas oublier d'insérer une espace insécable à l'aide d'une tilde (\textasciitilde).
Pour éviter que le numéro de la référence et le texte le précédant ne soient séparés, il ne faut pas oublier d'insérer une espace insécable à l'aide d'une tilde (\verb|~|).
Dans un environnement flottant, il faut utiliser \verb=\label= après \verb=\caption=, car c'est cette dernière commande qui attribue son numéro à la figure ou au tableau (voir au \ref{subsec:labelfloat}). \starttouille Il y a de la redit avec l'autre partie, je sais pas qui supprimer (s'il faut supprimer quelqu'un) \closetouille
Dans un environnement flottant, il faut utiliser \verb=\label= après \verb=\caption=, car c'est cette dernière commande qui attribue son numéro à la figure ou au tableau.
\subsection{Des liens internes et externes avec hyperref}
......@@ -1403,8 +1407,9 @@ Si jamais vous ne souhaitez pas numéroter une figure, il sera nécessaire d'uti
\label{subsec:labelfloat}
\subsubsection{Faire référence à vos figure}
Pour savoir comment utiliser \verb=\label{}= et \verb=\ref{}=, consultez la sous-section~\ref{subsec:label} page~\pageref{subsec:label}.\\
Les références s'utilisent naturellement dans les figures, à la différence près qu'il est impératif de déclarer le \verb=\label= \emph{après} le \verb=\caption= -- ce dernier attribuant un numéro à votre élément. Dans le cas contraire, votre figure ne pourra pas être référencée.
Il est possible de faire référence aux figures à l'aide des mêmes commandes que pour du texte, en notant que la commande \verb|\caption| précède toujours la commande \verb|\label|.
Les commandes idoines sont présentées dans la sous-section~\ref{subsec:label} page~\pageref{subsec:label}.\\
\subsubsection{Les listes de flottants}
......
Markdown is supported
0% or
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment