Commit 9ffc590f authored by Aurelien Pascal's avatar Aurelien Pascal
Browse files

Quelques corrections

parent 1fb9d593
......@@ -1579,13 +1579,11 @@ Le nom est en réalité un avertissement à l'utilisateur, car en effet si \verb
\subsection{Charger les extensions et les bibliothèques}
Les extensions \verb=PGF= et \verb=TikZ= se chargent à l'aide de \verb+\usepackage{PGF}+ et \verb+\usepackage{tikz}+.\\
Il faut ensuite régler la compatibilité de \verb=PGF= de façon à intégrer les dernières fonctionnalités : \\\verb+\pgfplotsset{compat=newest}+\footnote{Si vous ne le faites pas votre compilateur vous donnera un warning en vous rappellant d'utiliser cette commande}.
\startenteo Je ne suis pas sûr de bien comprendre... Le package \texttt{tikz.sty} charge lui-même \texttt{pgf.sty}, il n'y a donc pas besoin de le répéter. Quant à ce \textit{warning}, je ne l'ai jamais rencontré dans mon utilisation basique de Ti$k$Z.\closeenteo
Enfin, selon ce que vous désirez faire avec \verb=TikZ= vous pourrez avoir besoin de charger des bibliothèques spécifiques de \verb=TikZ=. \\Et pour une fois ceci ne se fait pas avec \verb=\usepackage{}= mais avec \verb+\usetikzlibrary{mabibliothèque}+.
Les extensions \verb=PGF= et \verb=TikZ= se chargent à l'aide de \verb+\usepackage{tikz}+.
Vous pourrez également avoir besoin de charger des bibliothèques spécifiques de \verb=TikZ=. \\Et pour une fois ceci ne se fait pas avec \verb=\usepackage{}= mais avec \verb+\usetikzlibrary{mabibliothèque}+.
\startenteo Je ne suis pas sûr de bien comprendre... Le package \texttt{tikz.sty} charge lui-même \texttt{pgf.sty}, il n'y a donc pas besoin de le répéter. Quant à ce \textit{warning}, je ne l'ai jamais rencontré dans mon utilisation basique de Ti$k$Z.\closeenteo \\
\startaurel C'est parce que j'ai écrit des conneries :), je voulais parler de \verb=pgfplotset=, comme moi je l'inclus toujours avec TikZ je me suis embrouillé, c'est une extension à \verb=pgf/tikz= (qui sont bel et bien fournis ensembles) qui permet de faire cartains trucs plus facilement, comme par exemple des axes, ou des échelles logarithmiques. Et là il y a bien un warning qui sort. Mais du coup je reparlerais de \verb=pgfplotset= quand je parlerais des plots. \closeaurel
\subsection{Environnement et commandes}
......@@ -1670,7 +1668,8 @@ Pour plus de clarté dans l'écriture ou pour éviter d'avoir à écrire plusieu
\verb=\coordinate (nom) at (point);=\\
Rq : ces noms ne servent que dans l'écriture du fichier source, pour afficher le nom des points il faut utiliser un noeud.
\startenteo Tu ne précises pas qu'on peut définir un noeud avec \verb|\draw ... node| et lui donner un nom en même temps ?\closeenteo
\startenteo Tu ne précises pas qu'on peut définir un noeud avec \verb|\draw ... node| et lui donner un nom en même temps ?\closeenteo\\
\startaurel J'avais complètement zappé qu'on pouvait faire ça, c'est vrai que c'est pratique. Bonne idée \closeaurel
Voici un exemple :
\begin{LTXexample}[preset=\centering,width=0.3\textwidth]
......@@ -1701,13 +1700,14 @@ La seule vraie difficulté est la notation des arcs, qui est peu intuitive. Pren
Arc de cercle & point de départ $(a,b)$, angle de départ $u$, & \verb=(a,b) arc(u:v:r)=\\
& angle d'arrivée $v$, rayon $r$ & \\
\hline
\multirow{2}*{Rectangle ABCD} & $A = (x,y)$, $C=(z,w)$ & \verb=(x,y) rectangle (z,w)= \\
\cline{2-3}
& $B = (x,y)$, $D=(z,w)$ & \verb=(x,y) rectangle (z,w)= \\
Rectangle ABCD & $A=(x,y)$, $C=(z,w)$ & \verb=(x,y) rectangle (z,w)= \\
\hline
\end{tabular}
\medbreak
Remarquez que le rectangle peut être défini à partir de n'importe quel couple de points diagonalements opposés.
\startenteo Au premier abord, on a du mal à comprendre pourquoi il y a deux exemples pour le rectangle, ce n'est pas super clair je trouve...\closeenteo
\startenteo Au premier abord, on a du mal à comprendre pourquoi il y a deux exemples pour le rectangle, ce n'est pas super clair je trouve...\closeenteo\\
\startaurel Mouais effectivement, j'avais juste la flemme d'écrire une phrase, mais bon ce sera quand même plus clair \closeaurel
\begin{LTXexample}[preset=\centering]
\begin{tikzpicture}
......@@ -1733,15 +1733,16 @@ Bien qu'on puisse simplement fermer un chemin par quelque chose comme \verb=\dra
On peut tracer une grille afin de rendre les coordonnées visibles.\\
La syntaxe est la même que celle du rectangle, mais avec \verb=grid[options]=.\\
Les options utiles sont \verb=very thin, gray= car on veut en général que la grille n'altère pas la lecture de la figure. On peut de plus choisir le pas de la grille avec \verb=step=.
Les options utiles sont \verb%very thin, color=gray!20% car on veut en général que la grille n'altère pas la lecture de la figure. On peut de plus choisir le pas de la grille avec \verb=step=.
Pour afficher les noeuds de texte clairement par dessus la grille on peut utiliser \verb%node[fill=white]%
\begin{LTXexample}[preset=\centering]
\begin{tikzpicture}
\draw[very thin,gray] (-0.5,-0.5)
\draw[very thin,color=gray!30] (-0.5,-0.5)
grid[step=0.5] (5.5,2.5);
\draw (0,0) -- (2,2) -- (2,0) -- cycle;
\fill (3,0) -- (5,2) -- (5,0) -- cycle;
\node[fill=white,left] at (0,0) {O};
\node[fill=white] at (3,2) {A};
\end{tikzpicture}
\end{LTXexample}
......
Supports Markdown
0% or .
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment