Commit adc5e915 authored by Aurelien Pascal's avatar Aurelien Pascal

gérer un gros document : fin

parent beeb4cd0
......@@ -38,7 +38,7 @@ Code :
* [...] Mathématiques avancées
* [/] SIUnitx : le paquet du physicien
* [/] Des références d'articles avec BibTeX
* [...] Gérer un gros document en le découpant en plusieurs parties
* [V] Gérer un gros document en le découpant en plusieurs parties
* [...] Un soupçon de programmation LaTeX
4. Des graphiques vectoriels avec le duo PGF/TIKZ
* [/] Introduction
......
No preview for this file type
......@@ -670,7 +670,7 @@ Enfin et surtout, si vous aimez la personnalisation et que vous n'avez pas peur
Lorqu'on écrit un gros document de plusieurs dizaines de pages, voire centaines de pages, il devient utile sinon indispensable de bien organiser son fichier \texttt{.tex} et de le découper en plusieurs parties.
Pour ceci il est conseillé d'utiliser la stratégie suivante\footnote{qui est utilisée par tous les programmeurs qui travaillent sur des gros codes} : on crée un fichier source \texttt{.tex} par partie (ou par section, selon le niveau de découpage désiré), et un fichier maître qui contiendra fera appel aux différents fichiers et organisera la structure du document.
Pour ceci il est conseillé d'utiliser la stratégie suivante\footnote{qui est utilisée par tous les programmeurs qui travaillent sur des gros codes} : on crée un fichier source \texttt{.tex} par partie (ou par section, selon le niveau de découpage désiré), et un fichier maître qui contiendra les principales commandes et fera appel aux différents fichiers. Il est responsable de la structure du document.
\subsection{Gérer le fichier maître}
......@@ -686,6 +686,21 @@ Dans l'idéal, le préambule lui même est écrit dans un document à part et le
\subsection{Les commandes d'inclusion : \texttt{include} et \texttt{input}}
Il existe deux commandes pour inclure des fichiers \texttt{.tex} dans un fichier maître : \verb=\input{}= et \verb=\include{}=.
La commande \verb=\input{<document>}= agit de façon très intuitive : lorsque vous compilez le document maître, tout se passe comme si le contenu de \texttt{document.tex}\footnote{remarquez qu'il est possible d'ommetre l'extension \texttt{.tex} lors de l'appel à la commande} était copié à la place de la commande \verb=\input= et compilée en même temps que le document maître.\\
Cette méthode de découpage a l'avantage d'être très simple à mettre en \oe{}vre, mais son seul intérêt est de permettre à l'utilisateur d'organiser son travil, du point de vue du compilateur \TeX{} tout se passe comme s'il n'y avait qu'un seul gros document.
La commande \verb=\include{<document>}= agit de la même manière que la précédente, mais réalise quelques actions supplémentaires qui rendent le découpage plus net :
\begin{itemize}
\item un \verb=\clearpage= est effectué avant et après l'\texttt{input}
\item un fichier \texttt{.aux} (voir \ref{subsec:erreurs}) est créé lors de la compilation pour ce fichier, rendant les prochaines compilations plus rapides
\item il est possible d'omettre cette partie lors de la compilation, à l'aide de la commande \\ \verb=\includeonly{fichier1,fichier2,...}=
\end{itemize}
Concernant ce dernier point : si la commande \verb=\includeonly{}= est présente, seuls les fichiers qui lui auront été passé en argument seront compilés.\\
L'intérêt est de pouvoir compiler plus rapidement un gros document lorsque l'on est en train de travailler dessus.\footnote{par exemple si vous écrivez un livre vous pouvez n'inclure que le chapitre que vous êtes en train d'écrire}.
\section{La programmation~\LaTeX{}, ou comment devenir un chaman}
\label{sec:macro}
......
Markdown is supported
0% or
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment