Commit b69410ba authored by Alexandre Morlet's avatar Alexandre Morlet

update readme, précision sur \dots et \ldots

parent 2a3b771d
......@@ -40,13 +40,13 @@ Code :
* [V] Des références d'articles avec BibTeX
* [ ] Un soupçon de programmation LaTeX
4. Des graphiques vectoriels avec le duo PGF/TIKZ
* [V] Introduction
* [V] Des figures simples
* [V] Styles, couleurs et décorations
* [V] Représenter des fonctions et des données avec pgfplots
* [V] Un soupçon de 3D
* [V] Un peu de théorie des graphes
* [V] Divers trucs et astuces
* [/] Introduction
* [/] Des figures simples
* [/] Styles, couleurs et décorations
* [/] Représenter des fonctions et des données avec pgfplots
* [/] Un soupçon de 3D
* [/] Un peu de théorie des graphes
* [/] Divers trucs et astuces
5. Inclure du code source avec listings
* [ ]
6. Des présentations avec Beamer
......
......@@ -1567,7 +1567,8 @@ Enfin, la racine carrée s'écrit \verb=\sqrt{radicande}=, et peut devenir une r
\begin{LTXexample}
\[ a \text{ et } b \]
\end{LTXexample}
Cependant, les espaces peuvent poser problème même lorsque l'on n'utilise pas de texte, comme dans les exemples suivants ; il est alors possible de les ajouter manuellement. Il existe diverses espaces\footnote{Qui fonctionnent aussi en environnement texte, qu'on se le dise.} (et \texttt{amsmath} en rajoute), mais on peut retenir \verb=\=\textvisiblespace{} pour une espace classique, \verb=\,= pour une espace fine et \verb=\!= pour une espace fine négative (qui va donc rapprocher les deux éléments).
Cependant, les espaces peuvent poser problème même lorsque l'on n'utilise pas de texte, comme dans les exemples suivants ; il est alors possible de les ajouter manuellement. Il existe diverses espaces %\footnote{Qui fonctionnent aussi en environnement texte, qu'on se le dise.}
(et \texttt{amsmath} en rajoute), mais on peut retenir \verb=\=\textvisiblespace{} pour une espace classique, \verb=\,= pour une espace fine et \verb=\!= pour une espace fine négative (qui va donc rapprocher les deux éléments).
Un cas récurrent sont les symboles \og pour tout \fg{} et \og il existe\fg{}.
\begin{LTXexample}
......@@ -1613,7 +1614,7 @@ L'autre solution consiste à utiliser l'environnement \texttt{pmatrix} de \textt
\end{pmatrix}\]
\end{LTXexample}
Une matrice n'est pas toujours explicitée en entier, certains schémas étant raccourcis par des points. Il existe 4 types de points par défaut : \verb=\ldots=\footnote{Que l'on peut utiliser en mode texte par ailleurs.} ( \ldots ) ; \verb=\cdots= ( $\cdots$ ), qui fait la même chose mais surélevé ; \verb=vdots= ( $\vdots$ ), à la verticale ; et \verb=\ddots= ( $\ddots$ ), en diagonale.
Une matrice n'est pas toujours explicitée en entier, certains schémas étant raccourcis par des points. Il existe 4 types de points par défaut : \verb=\ldots=\footnote{\verb|\dots| est équivalent à \verb|\ldots| par défaut ; les deux fonctionnent en environnement texte. Avec \texttt{amsmath}, \verb|\dots| peut se transformer automatiquement en \verb|\cdots| en environnement mathématiques.} ( \ldots ) ; \verb=\cdots= ( $\cdots$ ), qui fait la même chose mais surélevé ; \verb=vdots= ( $\vdots$ ), à la verticale ; et \verb=\ddots= ( $\ddots$ ), en diagonale.
Un autre cas d'environnement tout fait qui peut éviter d'avoir recours à un tableau est \texttt{cases}. Il permet d'écrire un système d'équation avec une accolade globale à gauche.
\begin{LTXexample}
......@@ -2063,11 +2064,13 @@ Voici un exemple pour chacun d'eux :
\startaurel amsthm ou ntheorem, a voir lequel est mieux \closeaurel
\section{SI Unitx : le paquet du physicien}
\section{\texttt{siunitx} : le paquet du physicien}
\begin{quote}
Physical quantities have both numbers and units, and each physical quantity should be expressed as the product of a number and a unit.
Physical quantities have both numbers and units, and each physical quantity should be expressed as the product of a number and a unit.\\
%\null\hfill --- Joseph Wright
\end{quote}
C'est avec cette phrase que commence la documentation de SIunitx, extension écrite par Joseph Wright. \'Ecrire des nombres avec leurs unités peut devenir laborieux, notamment en environnement mathématique : espacement mauvais, caractères en italique \ldots Cette extension permet d'écrire de façon correcte et constante nombres et unités, seuls ou ensemble, dans n'importe quel environnement. Par défaut, elle respecte les conventions usuelles, mais permet la personnalisation jusqu'aux moindres détails. Le principal avantage est de pouvoir
C'est avec cette phrase que commence la documentation de \texttt{siunitx}, extension de Joseph Wright. \'Ecrire des nombres avec leurs unités peut devenir laborieux, notamment en environnement mathématique : espacement mauvais, caractères en italique \dots Cette extension permet d'écrire de façon correcte et constante nombres et unités, seuls ou ensemble, dans n'importe quel environnement. Par défaut, elle respecte les conventions usuelles, mais permet la personnalisation jusqu'aux moindres détails. Le principal avantage est de pouvoir
modifier le rendu de tous les nombres et unités d'un seul coup, en modifiant les options souhaitées.
\subsection{Chargement de l'extension et régionalisation}
......
Markdown is supported
0% or
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment