Commit e45a665e authored by Alexandre Morlet's avatar Alexandre Morlet
Browse files

Relecture 'structure d'un fichier source-les bases'

parent 902a7dc1
...@@ -21,7 +21,7 @@ Code : ...@@ -21,7 +21,7 @@ Code :
* [/] LaTeX ? * [/] LaTeX ?
* [ ] La compilation * [ ] La compilation
2. LaTeX : Guide de survie 2. LaTeX : Guide de survie
* [V] Structure d’un fichier source : les bases * [/] Structure d’un fichier source : les bases
* [V] Quelques notions sur la syntaxe LaTeX * [V] Quelques notions sur la syntaxe LaTeX
* [V] Construire son préambule * [V] Construire son préambule
* [V] L’environnement document et sa structure * [V] L’environnement document et sa structure
......
...@@ -217,7 +217,7 @@ Ce document est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commo ...@@ -217,7 +217,7 @@ Ce document est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commo
\pagenumbering{arabic} \pagenumbering{arabic}
\part{Introduction} \part{Introduction}
Une petite introduction à ce qu'est~\LaTeX~et à comment il s'utilise. Une petite introduction à ce qu'est \LaTeX{} et à comment il s'utilise.
\section{\LaTeX{} ?} \section{\LaTeX{} ?}
...@@ -247,12 +247,13 @@ Parce que \LaTeX{} fait appel à des commandes, il faut compiler le fichier sour ...@@ -247,12 +247,13 @@ Parce que \LaTeX{} fait appel à des commandes, il faut compiler le fichier sour
\part{\LaTeX~:~Guide de survie} \part{\LaTeX~:~Guide de survie}
La principale difficulté de~\LaTeX{} c'est qu'un certain temps d'apprentissage est nécessaire pour obtenir des résultats qui sont obtenus très rapidement et avec moins d'efforts avec les logiciels de traitement de texte usuels. Mais ne découragez pas car une fois cette première phase passée vous vous sentirez bien plus libre que sous \verb=Word= ou \verb=LibreOffice=.\\ La principale difficulté de \LaTeX{} est qu'un certain temps d'apprentissage est nécessaire pour obtenir des résultats qui sont obtenus très rapidement et avec moins d'efforts en utilisant les logiciels de traitement de texte usuels. Mais ne vous découragez pas, car une fois cette première phase passée, vous vous sentirez bien plus libre que sous \verb=Word= ou \verb=LibreOffice=.\\
L'objectif de cette première partie est de vous guider dans cette première phase d'apprentissage, après celle-ci vous pourrez réaliser n'importe quel document texte basique sans problème.\footnote{Enfin quand je dis basique, cela inclus quand même la gestion des images, des références, et des expressions mathématiques, qui sont mieux gérés que sur un traitement de texte} L'objectif de cette première partie est de vous guider dans cette phase d'apprentissage, vous rendant capable de réaliser n'importe quel document texte basique sans problème\footnote{Ici, \emph{basique} inclus entre autres la gestion des images et des tableaux, les références croisées, les expressions mathématiques\ldots qui sont mieux gérées que sur d'autres traitements de texte.}.
\starttouille J'ai légèrement changé le ton de la note, passant du coup à de l'humour absurde, mais je sais pas si ça se voit. Dans le doute, vous pouvez revenir en arrière. Sinon, c'est quoi la bonne pratique pour une footnote en fin de phrase ? Comme ça c'est pas très joli, mais la mettre après le point non plus et ça fait trop "détaché". \closetouille
\section{Structure d'un fichier source : les bases} \section{Structure d'un fichier source : les bases}
Avant toute chose commençons par cette bonne vieille tradition qui se veut de présenter un langage de programmation par un exemple de 'Hello World' : Avant toute chose, commençons par cette bonne vieille tradition qu'est présenter un langage de programmation par un exemple de `Hello World' :
\begin{LTXexample} \begin{LTXexample}
\documentclass[11pt,a4paper]{article} \documentclass[11pt,a4paper]{article}
...@@ -263,14 +264,15 @@ Avant toute chose commençons par cette bonne vieille tradition qui se veut de p ...@@ -263,14 +264,15 @@ Avant toute chose commençons par cette bonne vieille tradition qui se veut de p
\end{LTXexample} \end{LTXexample}
L'intérêt d'un tel exemple c'est qu'il permet de comprendre quel est le \textbf{minimum légal} de code afin que votre document puisse compiler.\\ L'intérêt d'un tel exemple est qu'il permet de comprendre quel est le \emph{minimum légal} de code afin que votre document puisse compiler.\\
Ainsi il y a deux éléments indispensables à un document~\LaTeX~: Ainsi, il y a deux éléments indispensables à un document \LaTeX{} :
\begin{itemize} \begin{itemize}
\item le premier est le \textbf{documentclass}, qui indique à votre compilateur sur quel type de document (article, livre, journal, présentation) vous êtes en train de travailler \item le premier est le \texttt{documentclass}, qui indique à votre compilateur sur quel type de document (article, livre, journal, présentation) vous êtes en train de travailler ;
\item le second est \textbf{l'environnement document}, qui constitue le corps du document et contient tout ce qui sera écrit dans le document final.\footnote{A l'exception de quelques métadonnées comme l'auteur et le titre qui seront contenues dans le header, mais nous y reviendrons} \item le second est l'environnement \texttt{document}, qui constitue le corps du document et contient tout ce qui sera écrit dans le document final\footnote{À l'exception de quelques métadonnées, comme l'auteur et le titre, qui seront contenues dans le préambule, mais nous y reviendrons.}.
\end{itemize} \end{itemize}
\starttouille NB : j'ai retenu \emph{préambule} (déjà utilisé ailleurs par Aurélien) pour \emph{header} \closetouille \\
L'autre chose que l'on observe sur cet exemple est la structure globale d'un document~\LaTeX, avant l'environnement document vous avez une partie non affichée (\emph{le préambule}) dans laquelle vous allez placer les informations générales sur le document, les configurations, les chargements de bibliothèques et les macrocommandes (cf sec. \ref{sec:preambule}). Et le corps du document est quand à lui entièrement contenu dans l'environnement document (cf sec. \ref{sec:document}). L'autre chose que l'on observe sur cet exemple est la structure globale d'un document \LaTeX{} : avant l'environnement \texttt{document}, vous avez une partie non affichée (le préambule) dans laquelle vous allez placer les informations générales sur le document, telles que les extensions utilisées, les configurations, les macrocommandes (cf. section~\ref{sec:preambule}). Le corps du document est, quand à lui, entièrement contenu dans l'environnement \texttt{document} (cf section~\ref{sec:document}).
\\ \starttouille macrocommandes = macros/commandes ou commandes à l'échelle du document ? (dans le second cas, je coinche, y en n'a pas que là) \closetouille
\section{Quelques notions sur la syntaxe~\LaTeX} \section{Quelques notions sur la syntaxe~\LaTeX}
......
Markdown is supported
0% or .
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment