Commit f30d3e1b authored by Aurelien Pascal's avatar Aurelien Pascal
Browse files

table

parent 1cd46469
......@@ -2228,9 +2228,9 @@ Si vous voulez écrire directement les coordonnées dans le \texttt{.tex}, la sy
$da$ et $db$ sont les erreurs de mesure, ceci permet d'afficher des barres d'erreurs.\\
Vous pouvez également utiliser des erreurs asymétriques avec une syntaxe de la forme \verb% () += () -= ()%
Les barres d'erreurs s'activent avec les options \verb%[x dir=<none/plus/minus/both>]% (et la même pour $y$). L'option précise ainsi si vous voulez une barre d'erreur dans le sens des $x$ croissants, décroissants, ou dans les deux sens (le plus commun).\\
Il faut également ajouter l'option \verb=x explicit= (idem pour $y$) si vous utilisez une erreur symétrique (syntaxe \verb=+-=).\\
Toutes ces options doivent être précédées de \verb=error bars/.cd=. Je ne rentrerais pas dans les détails sur l'utilisation de cette commande, mais sachez qu'elle est nécessaire à la bonne syntaxe des options.
Les barres d'erreurs s'activent avec les options \verb%[error bars/x dir=<none/plus/minus/both>]% (et la même pour $y$). L'option précise ainsi si vous voulez une barre d'erreur dans le sens des $x$ croissants, décroissants, ou dans les deux sens (le plus commun).\\
Il faut également ajouter l'option \verb=[error bars/x explicit]= (idem pour $y$) si vous utilisez une erreur symétrique (syntaxe \verb=+-=).\\
Si vous ne voulez pas écrire \verb=error bars/= devant chaque option, il est possible de le faire d'une façon générique en écrivant \verb=error bars/.cd= avant d'écrire toutes les options.
Voici un exemple :
\begin{LTXexample}[preset=\centering,width=0.45\textwidth]
......@@ -2253,6 +2253,25 @@ Voici un exemple :
\end{tikzpicture}
\end{LTXexample}
Il est également possible de lire les coordonnées dans un fichier de données brutes dont le format est basé sur le modèle suivant :
\medbreak
\begin{tabular}{cccc}
Framboise & ABC & Ornithorynque & ...\\
1.2 & 5542e5 & -204.2 & ...\\
1.4 & 78432e8 & 54.242 & ... \\
$\vdots$ & $\vdots$ & $\vdots$ & $\ddots$ \\
\end{tabular}\\
On doit donc avoir une première ligne qui sert d'étiquette (elle donne le "titre" des colonnes) et toutes les lignes suivantes qui contiennent les données, en colonnes.
Si on veut tracer par exemple la troisième colonne (\textit{Ornithorynque}) en fonction de la première (\textit{Framboise}), la commande à utiliser est :\\
\verb%\addplot(+)[<options>] table[x=Framboise,y=Ornithorynque]{nomdufichier}%\\
Si vous préférez accèder à une colonne par son numéro vous pouvez également utiliser :\\
\verb%\addplot(+)[<options>] table[x index = 1, y index = 3]{nomdufichier}%
Vous pouvez également spécifier les erreurs dans une colonne avec par exemple \verb%[x error=<nom de colonne>]%, ou bien sa version asymétrique : \verb%[x error plus=<nom de colonne>]% (et la même avec \verb=minus=).
\startaurel Ca suffit ou ça mérite un exemple ? \closeaurel
\subsubsection{Personnaliser les courbes}
\subsubsection{Les coordonnées polaires}
......
Markdown is supported
0% or .
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment